Sélectionner une page

La vente du chalet n’avait jamais été à l’ordre du jour des années durant. Mais aujourd’hui, son passé le rattrapait. Un passé professionnel qu’il avait entièrement consacré au contre-espionnage. Sous l’apparence d’un chef d’entreprise d’une petite PME locale, il travaillait pour l’état. Personne n’avait jamais été au courant. Pas même sa compagne. 

Au début des années 2000, il avait été dépêché en Iran pour remettre des plans de centrifugeuses dans de sombres accords de non intervention. Le contrat avait été honoré par l’Iran mais les plans qu’il avait remis s’étaient avérés faux. Dire que cela avait nourri une rancoeur à son égard est un doux euphémisme. Heureusement, il avait été protégé par les services Français. Mais la retraite venue, personne ne semblait s’en rappeler. Sauf les Iraniens qui lui avaient jurés une sombre fin. Il avait été retrouvé par un espion qui monnayait son silence. 

Alors vendre le chalet était devenu… vital !