Sélectionner une page

J’ai attendu la fin de la grosse chaleur en Bauges pour partir en Bretagne. Mais c’était impressionnant. 37 degrés à 1000m d’altitude ! Avec un sirocco des Bauges ! En une semaine, les dégradés de vert laissaient place à des dégradés de jaune pour les prairies. Et beaucoup d’arbres viraient orange à marron. Heureusement les nuits en altitude demeuraient supportables. Les Bauges c’était vraiment top. J’y ai vécu une sorte d’ambiance Baba où je me suis occupé de poules, d’arroser des jardins, causé avec plein de personnes que j’ai adorées, festoyé, fait un peu de marche et de vélo. 

 

La Bretagne, c’est loin des Bauges ! Près de 1000kms. J’ai filé sur la côte sauvage de Quiberon, magnifique, idéale pour dormir en van et se ballader avec Rebelle. Un bel endroit pour renouer. Vent et soleil sont de la partie, et les 23-24 degrés sont bien agréables. L’eau est un peu fraîche. Enfin “vivifiante” comme on dit ici. 

Deuxième étape près de Crozon Morgat. Ce coin est un régal. La bruyère est fleurie mauve, les ajoncs jaunes, l’océan magnifique, les hortensias dressés le long des petites chapelles bretonnes. C’est splendide.

Galettes, andouille et huîtres sont au menu presque quotidiennement.

J’imagine que le Covid circule, car l’on doit marcher masqué dans les villes et villages du secteur !

Ce moment de vie est une grande parenthèse. Où je regarde derrière et un peu devant maintenant. Belle vie bien réussie jusqu’ici. De supers enfants qui semblent heureux. Niveau boulot je me suis épanouis et je pense que je me ré-éclaterai à l’avenir. Niveau coeur, ces 3 dernières années ont été épiques, et s’il est bien un sujet où j’ai été mauvais c’est celui-ci. J’ai réussi à perdre les femmes auxquelles j’étais attaché. J’ai une bonne marge de progression.

 

Côté professionnel, j’ai dressé la liste de sociétés dans lesquelles je vais postuler prochainement. Mais cette semaine et je suppose la suivante seront très calmes.

Si vous souhaitez recevoir les nouveaux articles, n’oubliez pas de vous abonner ci-après aux aventures de Bachibouzouk & Cie,